Symfony Live 2011 Paris – Mon retour

2011, Mar 06    

Symfony Live 2011 Paris

Symfony Live 2011 à Paris

Comme je vous le disais précédemment je me suis rendu au Symfony Live à Paris. Au programme, deux jours de conférences, de rencontres et de découvertes du Symfony 2.

Je n’ai pas pu assister comme je voulais à toutes ces conférences étant donné que je n’étais pas très bien le deuxième jour et pour diverses raisons hors-professionnelles. Cependant, je dois dire que de voir autant de geek rassemblés pour le même sujet est quelque chose à voir :)

Lors de « LeWeb » j’étais plutôt entouré de marketeur ou de commerciaux. La je dois avouer que cela m’a fait plaisir :)

Du coup, plutôt que de revenir sur le contenu des conférences, que vous trouverez surement sur d’autres blogs et surement mieux relayé, j’ai préféré vous décrire le petit moment que j’ai passé avec Fabien Potencier.

Je remercie Emilie Viel pour m’avoir accordé ce petit moment, c’était bien sympa de discuter avec lui.

[ D’ailleurs voici la liste des slides des conférences ]

Entretien avec Fabien Potencier

Fabien potencier - Symfony

Fabien Potencier

La discussion était très naturelle. En fait, je n’ai pas énormément joué avec Symfony premier du nom. Du coup, c’est vraiment avec curiosité que j’abordai cette discussion. Du coup, voici ce qui en est ressorti.

Un dernier point, on me présentait souvent le personnage comme quelqu’un de prétentieux et de peu recommandable. Pour ma part, j’ai trouvé quelqu’un de passionnant, passionné et de calé sur son travail. C’était vraiment une agréable surprise.

La rivalité Symfony / Zend Framework

On compare souvent ces deux framework. Il faut dire que dans le milieu professionnel se sont les deux à s’être réellement imposés. Du coup, je me demandais comment Symfony 2 se positionnait par rapport au Zend Framework et au monde l’entreprise.

On le sait, et c’est encore le cas du 2, Symfony cible essentiellement le monde de l’entreprise. Fabien Potencier était très clair par rapport au Zend Framework. Zend ne pourra pas évoluer sans copier Symfony 2. En tout cas, il ne voit pas comment il pourrait.

Il trouve aussi que Zend n’est pas très actif en ce moment contrairement à sf2, qui d’ailleurs à vu sa sortie repoussée étant donné le grand nombre de contributions. En effet, 150 contributeurs en un mois et plus de 300 pull-requests accompagnent le projet. Cela montre bien l’engouement de la communauté pour ce projet, qui j’espère ne nous décevra pas !!!

L’utilisation du terminal dans Symfony 2

En parlant, je demandais aussi si l’utilisation du terminal allait être de nouveau mis en avant dans symfony 2. Sa réponse fût simple. « Un développeur qui ne sait-pas utiliser le terminal est-il un bon développeur ? Non. Alors pourquoi je ne laisserai pas l’utilisation du terminal ? De plus, si on veux écrire du code à la main on peut, le terminal simplifie juste la vie :)« .

La migration Symfony 1.4 –> Symfony 2

On m’avait posé la question je l’ai donc posée aussi :) Réponse courte là aussi :

« Si ton projet fonctionne sous sf 1.4 pourquoi le passer à sf 2 ? » En gros, c’est possible mais pas besoin de le faire. Le support de sf 1 est assuré jusqu’en 2012, ensuite vous pouvez toujours faire appel à Sensio Labs. D’ailleurs Marc Hugon a dit pareil dans sa conférence sur la migration.

Symfony 2

La modularité de Symfony 2

Un des « on-dit » du premier Symfony était son manque de modularité (par rapport à Zend par exemple). Cela l’a un peu énervé ^^ En me disant que par exemple le système de form de sf était bien plus modulaire que celui de Zend. Bref, symfony 2 est extrêmement modulaire. Ce qui fera plaisir à tout le monde :)

D’ailleurs il n’y a plus d’architecture imposée juste une conseillée par Fabien. Cela permettant de respecter des normes en entreprise par exemple. Qu’on sache où est quoi.

Une application légère avec Symfony 2 ?

L’un des reproches de la première mouture de Symfony était aussi son poids. Du coup, c’était peu recommandé pour des applications de petite à moyenne taille.

Le cœur de Symfony 2 fait 100 lignes. Du coup, cela peut être bon pour des petites applications. Je demande néanmoins à voir cela en pratique. On sait bien souvent qu’un framework prend beaucoup de place !

Symfony utilise beaucoup …

le protocole http. Et ça c’est … cool ;) C’est utilisé pour le cache par exemple. C’est ce qui fait de Symfony 2 un framework ultra rapide.

D’ailleurs Fabien me disait que ce protocole était sous utilisé dans les applications web, de par sa méconnaissance des développeurs php actuelles !

 

Voilà c’est tout. J’ai été passionné par cet entretien et vivement que je trouve du temps pour mettre les mains dans le cambouis de symfony 2 :)